bouteilles de vins Montbazillac vin moelleux

Vin moelleux et liquoreux sont souvent confondus, de même que d’autres vins sucrés tels que les vendanges tardives ou encore les vins doux naturels. Pourtant ces vins sont bels et bien tous différents. Domaine du Goût vous aide à les décrypter. 

Vin moelleux ou liquoreux, quelle différence ? ​

Rappelons d’abord que les vins moelleux et les vins liquoreux concernent uniquement des vins blancs. Les principales différences entre ces vins résident principalement dans la teneur en sucre résiduels, c’est dire de sucres non transformés en alcool dans le vin. Leur processus de vinification est également différent.

Les vins moelleux

En règle générale on considère que les vins secs contiennent en moyenne 4 grammes de cure par litre de vin. Les demi-secs contiennent eux entre 4 et 12 grammes de sucre par litre. Les vins moelleux possèdent une teneur en sucre de 10 à 45 grammes de sucre par litre.  Au-delà de 45 grammes de sucre il s’agit d’un vin liquoreux. La vinification des vins moelleux est une vinification spécifique. La sélection du raisin est une étape cruciale. En effet, les vins moelleux sont élaborés à partir de raisins récoltés en surmacération ou ayant atteint la pourriture noble. Le raisin déshydraté perd de l’eau et se concentre ainsi en sucre. Ce processus de surmacération va aussi donner des vins avec un degré d’alcool plus élevé. Ces vins moelleux auront un aspect doux, velouté et onctueux en bouche. Les régions productrices de ces vins sont nombreuses. Les régions les plus connues sont le Sud-ouest avec  des vins comme le Côtes-de-Bergerac ou encore le Gaillac. La Vallée de Loire est aussi une des région les plus productrice avec notamment son célèbre Coteaux-du-Layon.

Les vins liquoreux

Les vins liquoreux sont les vins contenant le plus de sucres. Davantage complexes et concentrés que les vins moelleux, ils se gardent aussi plus longtemps, avec un temps de garde allant jusqu’à plusieurs décennies.Plus sucrés, les vins liquoreux contiennent un taux de sucre supérieur à 45 grammes par litre.
Les liquoreux résultent de la pourriture noble qui fait intervenir le botrytis, un champignon qui permet de concentrer le sucre dans les grains de raisin. Ils peuvent aussi résulter du
 passerillage
, méthode de surmaturation par le dessèchement naturel du raisin en l’exposant au soleil, ou sur un lit de paille pour faire évaporer l’eau afin obtenir une concentration élevé en sucre et en degré alcoolique.En bouche, les liquoreux sont beaucoup plus sucrés et riches en alcool que les moelleux, ces spécificités font qu’ils s’appellent liquoreux en rappel aux liqueurs.  Les régions productrices de vins liquoreux sont l’Alsace, la Vallée de la Loire et le Sud-ouest avec parmi le plus célèbre le Sauternes et le Monbazillac. 

Qu’en est-il pour les vins doux naturel, vendanges tardives et sélection de grains nobles ? 

Les vins doux naturels

Les vins doux naturels sont issus d’une vinification traditionnelle semblable aux vins classiques. Leur différence réside dans le fait de l’ajout d’un alcool à 90° au début de la fermentation. Ce procédé permet de stopper la fermentation, le vin va également être plus riche en alcool mais aussi plus riche en sucres naturels d’où son nom « vin doux naturel ». Contrairement aux vins moelleux et liquoreux, il existe des vins doux naturels rouges, blancs et rosés. On peut citer parmi les plus réputés le Rivesaltes, le Banyuls et le Maury issu de la région du Roussillon.

La spécificité de l’Alsace.

La région alsacienne est un cas à part. En effet, on trouve sur ce riche territoire viticole deux appellations uniques de vins liquoreux. La première celle de Vendanges Tardives. Les Vendanges Tardives sont issues de cépage unique et autorisé (Pinot Gris, Muscat Gewurztaminer, Riesling) dont les raisin sont récoltés manuellement et le lus tard possible. Ces cépages sont naturellement riche en sucre allant de 200 à 243 gramme par litre. 

La deuxième appellation est celle de la Sélections de Grains Nobles obtenue à parti de grains ayant atteint la pourriture noble dont la teneur en sucre est légèrement plus éleveé ( de 255 à 279 grammes par litre).