Tout savoir sur le Beaujolais

beaujolais nouveau

Jeudi 19 novembre la cuvée 2020 du Beaujolais débarquera en magasin et chez vos caviste préférés. La sortie chaque année de ce vin jeune et atypique, qui doit se boire immédiatement après vinification s’est installée depuis plusieurs décennies comme un événement majeurs à célébrer dans notre pays.

En effet, ce sont chaque année plus de 25 millions de bouteilles qui sont commercialisées en France, mais aussi à l’étranger. Et oui ! Le Beaujolais Nouveau a conquis plus de 110 pays.  40% de la production est ainsi destinée à la vente hors de nos frontières. Parmi les plus friands, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Mais, le pays au monde le plus fou de Beaujolais Nouveau reste le Japon. Le pays représente le quart des exportations totales du vignoble. L’arrivée du Beaujolais Nouveau là-bas est d’ailleurs plus fêtée que chez nous ! De grandes cérémonies extravagantes sont organisées en son honneur et les Japonais ont même pour coutume de se baigner dans des bains chauds de Beaujolais nouveau !

Alors envie d’en savoir plus sur ce vin de toutes les folies ? Domaine du Goût vous dévoile tout ce que vous devez savoir sur le Beaujolais Nouveau ! 

Histoire

L’histoire du Beaujolais Nouveau prend place au début des années 50. Le 8 septembre 1951, un arrêté paru au Journal officiel dispose que les vins d’AOC/d’AOP ne peuvent être vendus qu’à partir de la date du 15 décembre. Cependant, suite aux réclamations de l’Union viticole du Beaujolais qui demanda de vendre ses vins « en primeur » avant cette date. Cette demande aboutit le 13 novembre 1951 avec la parution d’une note administrative qui précise les conditions  » dans lesquelles certains vins peuvent être commercialisés dès maintenant sans attendre le déblocage du 15 décembre. » C’est cette note que le Beaujolais Nouveau est né.  Les volumes commercialisés augmentent véritablement à partir des années 60 pour atteindre 500 000 hectolitres au milieu des années 80. 

Pendant une quinzaine d’années, la date de la sortie du beaujolais nouveau a beaucoup varié. Ce n’est qu’en 1967 qu’une première date fut fixée au 15 novembre à minuit. Puis, en 1985 le troisième jeudi de novembre pour deux raisons, la première pour que la célébration ne tombe un weekend, la deuxième pour ne pas être trop proche de la célébration des commémorations du 11 novembre. Dès lors, l’arrivée du Beaujolais Nouveau s’impose comme la première dégustation de l’année. 

Caractéristiques

L’appellation Beaujolais Nouveau répond à un cahier des charges et des critères bien précis que les producteurs doivent suivre à la lettre. Le raisin doit être récolté à la main. Ensuite, la macération des grappes entières doit être effectuée par méthode carbonique (dans une cuve hermétique saturée de dioxyde de carbone) et dure 4 quartes jours. Ce qui procure au vin des arômes de fruits frais et une faible teneur en tanin. Le beaujolais nouveau doit évidemment être produit dans l’espace d’appellation des beaujolais et beaujolais village. 

Le principal cépage utilisé pour la production ce vin est le Gamay noir. Cependant, la législation admet 15% de cépages accessoires comme le pinot noir, le pinot gris, l’aligoté, le melon ou le chardonnay.

Comme beaucoup de vins, les tarifs des différentes cuvées de Beaujolais Nouveau varient beaucoup. Néanmoins, leurs prix restent abordable puisque ces bouteilles ne se gardent pas et qu’elles ne prennent donc pas de valeurs avec les années. En magasin ou chez les cavistes les bouteilles avoisinent un prix de vente entre 4 et 7 euros environ. Certaines bouteilles peuvent monter jusqu’à 9 ou 19 euros la bouteille. Pour les bars et restaurants (qui seront malheureusement fermés cette année) comptez un prix plus élever allant de 10 à 35 euros la bouteille. 

Comment le déguster ? 

Le Beaujolais Nouveau doit être dégusté rapidement. En effet, au-delà de quelques semaines le vin disparaît des rayons. Et oui, ce n’est pas un vin de garde. Il ne se conserve que pendant 3 à 6 mois. Inutile donc de lui réserve une place de choix dans votre cave, buvez-le tout de suite. Pour le déguster correctement il est conseilleur de le boire frais, aux alentours de 14° à 15°. 

Moment de convivialité et partage que l’arrivée du Beaujolais Nouveau. Il est l’occasion de partager  à deux, en famille ou entre amis un instant gourmand. Vin de la région de Rhône Alpes, il est facile de l’associer à des spécialités de la région telle que la charcuterie lyonnaise comme le saucisson par exemple. Les fromages iront également très bien avec. De quoi organiser un apéritif réussi !