Tout savoir sur les vendanges

Vendanges

L’époque des vendanges est enfin arrivée dans nos belles régions viticoles françaises. Une époque qui a son importance puisqu’elle est le fruit de l’année entière de travail du vigneron. Moment de convivialité, les vendanges représentent un véritable pan de la culture française. Découvrons ensemble tout sur cette récolte. 

Les vendanges c’est quoi ?

Le nom vendange vient du nom vendémiaire qui est le nom du premier mois du calendrier républicain qui dure du 22 septembre au 21 octobre. Il se réfère à la période des vendanges qui en France se situait généralement entre septembre et octobre. 

La vendange désigne la récolte du raisin destiné à la production de vin. On emploie le terme vendanges au pluriel pour désigner de manière générale la période où s’effectue l’opération. 

La période des vendanges varie selon les régions et le climat. Elle peut se situer entre fin juillet et mi-octobre. Cependant, elle correspond avant tout à la période à laquelle le raisin a atteint son niveau de maturité. Soit, lorsque le rapport entre sucre et acidité à atteint son niveau stabilité optimal.

Les différentes méthodes

Il existe deux types de vendanges. Les vendanges manuelles et les vendanges mécaniques. Le choix de la méthode de récolte dépend de la qualité souhaité des vins, des coûts et des valeurs que le domaine souhaite défendre ou mettre en avant. 

La vendange manuelle est souvent utilisée dans la production de vins de qualité supérieure ou de vins effervescents comme le champagne où la sélection des grappes est plus rigoureuse. Elle est aussi beaucoup utilisé en matière de vin bio, biodynamique et naturel où cette méthode est privilégiée puisqu’elle répond aux attentes et à la philosophie des vignerons. Enfin, cette méthode de récolte est aussi pratiquée dans les vignoble où les machines ne peuvent vendanger. Par exemple, lorsque les terrains ne sont pas adaptés ou, que les rangs de vignes sont trop étroits. 

La vendange manuelle possède un coût de production plus important puisqu’elle nécessite une grande main-d’oeuvre. En effet, elle nécessite des cueilleurs ou coupeurs. Avec un sécateur ils coupent et disposent les grappes de raisins dans des seaux, des petites caisses ou encore des panier en osier. Ensuite, les grappes sont placées dans une hotte ou une caisse qui sera déplacée par un porteur au bord de la parcelle. Lors des vendanges manuelles le tri se fait en même temps que la cueille des raisins . 

Les vendanges mécaniques sont elles plus économiques. Elles sont effectués par des des tracteurs élaborés pour enjamber un ou deux rangs de vignes appelés enjambeurs. Les enjambeurs ne permettent pas de trier les grappes de raisins. Ainsi, après la récolte, les vignerons disposent les grappes sur des tables de tri avant de les faire passer au pressoir. 

Les coutumes 

En France, l’époque des vendanges est une tradition festive très encrée dans les régions viticoles puisqu’il s’agit de l’étape la plus marquante de la fabrication du vin. Elle marque en effet la fin du travail de la vigne (la viticulture) et le début du travail au chai (la vinification). 

Chaque région possède donc pour habitude de fêter comme il se doit la fin de ce processus.

En Champagne, et plus particulièrement dans la région de la Marne on parle de Cochelet pour désigner la fête de fin de vendanges. Le Cochelet tire sa tradition d’une ancienne coutume de fin de vendanges remontant au Moyen-Âge. Pour l’occasion on apportait un coq au cours du repas auquel on faisait boire du vin. L’animal alors ivre était ensuite relâchée sous les rires des convives. Le cochelet désignant à l’époque le coq du clocher de l’église. Bien que le coq est disparu, la tradition de se réunir autour d’un repas de fête est restée. 

En Bourgogne, plusieurs traditions coexistent. La plus connue est la Paulée. La Paulée est un repas traditionnel où chacun apporte son meilleur vin. La célèbre Paulée de Meursault qui clôtures « Les Trois Glorieuses » (grande célébration bourguignonne se déroulant au Clos de Vougeot, à Beaune à l’occasion de la vente des Hospices, puis à Meursault), est traditionnellement célébrée chaque troisième week-end de novembre. Le nom Paulée vient du patois paule qui signifie pelle et fait référence au dernier coup de pelle à raisin versée au pressoir. 

Dans le Mâconnais et le Beaujolais les célébrations portent le de R’voule. Au programme repas à base de viande en sauce et gaufres pour le dessert ! 

Enfin, dans la région du bordelais, la Gerbaude est la fête traditionnelle. La célébration tient son nom du mot « gerbe ». Soit, un ensemble de tiges couvert de fleurs que l’on plaçait sur la toute dernière charrette de la moisson. 

Des vendanges 2020 incroyablement précoces !

Cette année 2020 les vendanges battent tous les records de précocités ! En effet, plus de 40 ans que les vendanges ne s’étaient pas produit si tôt. La raison ? Un ensoleillement exceptionnel et des records de chaleurs durant toute la première moitié de cette année. L’année 2020 promet d’être un millésime d’exception. 

Mention particulière pour le Domaine Fichet premier domaine avec qui le Domaine du Goût à collaborer pour sa box, qui fut le premier domaine à lancer la saison des vendanges cette année le mercredi 12 août 2020. 

En attendant la fin des vendanges

Si vous ne pouvez pas attendre la fin de vendanges pour faire la fête avec du bon vin, n’hésitez pas à découvrir les vins dans notre boutique

Envie de découvrir de nouveaux vins ? Abonnez-vous à notre box, et recevez chaque mois trois vins de trois régions différentes. Dégustez, et recevez trois bouteilles de votre vin préféré.